Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez les cookies tiers utilisés pour vous proposer des vidéos, des boutons de partage social, du contenu de plateformes sociales ...
OK, tout accepter
Personnaliser
Please check an answer for every question.
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation sur notre site avec nos partenaires en communication et médias sociaux qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueilli lors de l'utilisation de leurs services.

23/02/2018 News

Mercato africain : un hiver fou, fou, fou !

Cédric Bakambu

Inflation des prix et ambition des gros clubs obligent, les joueurs africains ont coûté très cher lors du marché hivernal. Mais même s’ils restent les plus médiatisés, Cédric Bakambu et Pierre-Emerick Aubameyang ne sont pas les seuls à avoir changé d’écurie. Retour sur les principaux mouvements d’un mercato inédit.

 

Cédric Bakambu, le plus… bankable

 

Est-il là, le nouveau joueur africain le plus cher de l’histoire ? Alors qu’il carburait en Liga, bataillant même avec Lionel Messi pour le titre de meilleur buteur (neuf réalisations en quinze rencontres), l’avant-centre et ses superbes lunettes ont répondu favorablement aux sirènes asiatiques. Villarreal aussi. Difficile de refuser l’offre : le Beijing Guoan aurait ainsi aligné 74 millions d’euros pour s’offrir le Congolais… Sauf que ce chiffre pourrait en fait tomber à 40 millions, le club essayant de contourner la nouvelle taxe s’appliquant aux équipes du championnat chinois. Les fameuses soldes de janvier.

 

Pierre-Emerick Aubameyang, le plus… attendu

 

Personne ne savait ni où ni combien, mais tout le monde savait quand : après quatre saisons et demie de (nombreux) tremblements de filet et de (petites) frasques, Pierre-Emerick Aubameyang devait se lancer dans une nouvelle aventure en 2018. Car il faut être capable de tourner la page quand celle-ci n’a plus de place pour la moindre ligne. Direction l’Angleterre et Arsenal, donc, histoire de se mesurer à l’impitoyable kick and rush britannique et à la concurrence d’Alexandre Lacazette. Coût de l’opération : 63,75 millions d’euros. Plus qu’Islam Slimani et Keita Baldé réunis.

 

Majeed Waris, le plus… étonnant

 

 

FT11 1

 

 

 

Les médias l’annonçaient, les discussions avançaient, l’accord paraissait quasiment acté… Et puis badaboum : au lieu de s’engager à Caen, Majeed Waris a fait le pari du Portugal en rejoignant les rangs du FC Porto (prêt avec option d’achat de six millions d’euros). Pourquoi ? Parce que le Stade Malherbe, doublé par les Dragons, offrait moins aux Merlus, tout simplement. Le Stade rennais, qui a failli recruter le joueur en 2015, compatit : à l’époque, le Ghanéen de 26 ans avait changé d’avis au tout dernier moment en préférant les Bretons de Lorient. Un homme qui réserve bien des surprises.​

 

Badou Ndiaye, le plus… méconnu​

 

Seize millions d’euros. C’est la coquette somme qu’a lâchée Stoke City pour récupérer… Badou Ndiaye. Qui ça ? Papa Alioune Ndiaye de son nom complet, 27 bougies au compteur et un petit pion en 17 titularisations avec Galatasaray cette saison. Mais attention : si le milieu offensif peut faire figure d’anonyme au sein de l’Hexagone, ce n’est pas forcément le cas au-delà des frontières françaises. En Turquie, l’international sénégalais (quinze sélections) a disputé près de 80 matchs avec Osmanlıspor. Et carrément plus de cent avec FK Bodø/Glimt, en Norvège. Un peu de respect s’impose.​

 

Achraf Bencharki, le plus… déchirant​

 

C’est ce qu’on appelle une période formidable. Quelques jours seulement avant de triompher avec son pays lors du Championnat d’afrique des nations Total, le Marocain a fait le grand saut, passant du Wydad Athletic Club à Al-Hilal. En Arabie saoudite, la petite pépite de 23 piges compte bien grandir encore et s’affirmer comme le meilleur de sa nation. Sauf qu’au Maroc justement, beaucoup regretteront l’attaquant vainqueur de la Ligue des champions de la CAF et du championnat l’année dernière. Vole, oiseau doré.​..

 

Riyad Mahrez, le plus… loupé​

 

 

ft113-min.jpg

 

 

 

Une proposition de 65 millions d’euros de la part de Manchester City. Un refus de la part de Leicester. Un transfert impossible de la part du destin. Une grève de la part de Riyad Mahrez. Et aucune réponse de la part du futur.​